Ile Saint Michel

L’île Saint-Michel est située dans la rade de Lorient, entre Locmiquélic et Lorient. L’île accueille le monastère de Saint-Michel, donnant naissance au nom de la ville de Locmiquélic. 

L’île Saint-Michel est surmontée d’un tumulus sur lequel fut bâti une chapelle dédiée à Saint Michel. Avant cela, l’île s’appelait Tanguethen, du breton « Tan« , « le feu » et « Guethen » un prénom signifiant « guerrier » que l’on retrouve sous diverses formes (Guéthenoc, Guehen, Guehennec, Guezhen…). Avec un tel nom, on peut penser qu’un feu était entretenu sur l’île pour guider les embarcations la nuit, tel un phare. Le propriétaire de l’ile, seigneur d’Hennebont, maitre du Kemenet-Héboé, disposait dès avant le xie siècle du droit de prélever une taxe sur les marchandises circulant par bateau sur la rade, ainsi que sur le vin débarqué au port de Blavet. Cependant, Huelin d’Hennebont fit don en 1037 de cette île stratégique ainsi que des églises Saint-Gurthiern et Saint-Méloir de l’île de Groix à l’abbaye Sainte-Croix de Quimperlé, lui assurant de confortables revenus. Les abbés y établirent le Prieuré de Saint-Michel-des-Montagnes. Les droits ecclésiastiques sur la rade prirent fin avec la création de Port-Louis, le .

L’île Saint-Michel est désormais inhabitée, mais interdite au public car réservée aux Fusiliers Marins.

(…/… Wikipédia)

 

 

 

Notes du rédacteur :