Moëlan-sur-Mer

Moëlan-sur-Mer est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Moëlan-sur-Mer est une commune du département du Finistère située au sud-ouest de la ville de Quimperlé en bordure du littoral atlantique ; ce dernier est très découpé : à l’ouest, la rivière du Bélon (ou Belon) est une ria qui pénètre profondément à l’intérieur des terres et sépare Moëlan-sur-Mer de la commune de Riec-sur-Bélon, et à l’est les rias de Brigneau et de Merrien, qui abritent deux petits ports ; le reste du littoral est formé pour l’essentiel de falaises rocheuses peu élevées (entre 10 et 20 mètres de hauteur généralement), regardant vers le sud-ouest et d’orientation générale assez rectiligne pour sa moitié ouest, de la pointe de Kerhermén à l’ouest à celle de Beg Moc’h à l’est ; la moitié est du littoral atlantique de la commune est plus découpée et sinueuse en raison de la présence, outre les deux rias précitées de Brigneau et de Merrien, de plusieurs petites anses (anse du Poulguen, Porz Bali, Porz Chinec, Porz Teg, Porz Lamal) qui, comme leur nom l’indique, ont dû servir par le passé de hâvres naturels, de ports d’échouage.

On trouve sur le territoire de la commune deux grandes plages, Kerfany-les-Pins, entre la pointe de Minbriz et celle de Kerhermén, fait face à Port Manec’h, et Trénez, ainsi que trois ports, le port du Bélon, sur la rivière du même nom, le port de Brigneau et le port de Merrien. À proximité de Trénez, l’Île Percée, accessible par un gué à marée basse, fait également partie de Moëlan-sur-Mer.

…/…

La digue d’entrée du port de Brigneau fut construite en 1890, suite à une pétition signée par 124 marins-pêcheurs ; un feu de secteur lui fut adjoint en 1909, électrifié en 1930 (il fonctionnait avant au pétrole). Les bateaux chargés de poissons destinés à alimenter la conserverie attendaient ainsi leur tour dans des eaux calmes. Un plan incliné, construit en 1917, permettait, grâce à un treuil, de monter le poisson jusqu’à l’usine, qui fonctionna jusqu’en 1960. Achetée par le Conservatoire du littoral en 1997, l’ancienne conserverie fut démolie en 2001.

(…/… Wikipédia)

 

 

Notes du rédacteur :