Ile de Sein

L’île de Sein est une île de Bretagne située dans le Sud-Est de la mer Celtique, à 7,20 kilomètres à l’ouest de la pointe du Raz dont elle est séparée parle Raz de Sein.

S’étendant à l’est de la Chaussée de Sein dont elle constitue le point le plus élevé, elle émerge à peine du niveau de la mer et subit ainsi fréquemment des submersions marines. L’habitat y est de ce fait resserré et regroupé autour du port pour faire front aux éléments : les ruelles étroites s’entremêlent pour que s’y perdent les vents et les embruns

Elle s’étend sur quelque deux kilomètres et serpente comme un S inversé dont la largeur varie de 30 à 500 mètres. Elle est entourée de nombreux récifs et rochers ainsi que d’un îlot, Kélaourou, situé dans le prolongement sud-est de l’île.

Dès le mois de juin 1940, sur les 400 hommes qui rejoignent le général de Gaulle après son appel, 130 viennent de l’île de Sein, soit la presque totalité des hommes valides de l’île qui est, en raison de cet engagement, faite Compagnon de la Libération en 1946. L’île est la seule commune de France à avoir plus de morts militaires durant la Seconde Guerre mondiale (27 morts) que durant la première (21 morts).

La médaille de la Résistance française a été décernée à l’Île de Sein le 27 août 1946. Les Tri Yann ont chanté Sein 1940, en hommage aux hommes de l’île qui sont partis vers l’Angleterre en juin 1940. L’île de Sein est au titre de la Seconde Guerre mondiale la commune française la plus décorée, ayant reçu la croix de la Libération, la croix de guerre 1939-1945, et la médaille de la Résistance.

L’île a une surface de seulement 0,5 km2 et est basse, son altitude moyenne de 1,5 mètre. Elle fut plusieurs fois presque submergée par des tempêtes (celles de 1830, 1868 et décembre 1896 ont marqué de leur extraordinaire puissance, la mémoire de générations de Sénans qui étaient allés jusqu’à se réfugier sur les toits pour ne pas être emportés). Elle se situe au milieu d’une zone de récifs très étendue et particulièrement dangereuse, la chaussée de Sein parcourue par des courants souvent violents qui dépassent 6 nœuds (11,1 km/h) en vives eaux.

(…/… Wikipédia)

 

Le bourg de l’île de Sein, son port et sa plage :

 

Autour du bourg de l’île de Sein :

 

 

 

Notes du rédacteur :

L’île de Sein est l’île la plus surprenante de toutes les îles du Ponant. Son sommet ne dépasse pas les cinq mètres… Fin du XIX siècle, à trois reprises, l’île a été entièrement submergée. Aucun arbre, le paysage y est lunaire. Le tour de l’île se fait en moins de deux heures… à pied. Aucune voiture n’est présente sur l’île.

Et si on voulait apporter votre « pierre » à l’édifice, une seule consigne :
« Les cailloux : Ils vous semblent innombrables mais ils sont notre protection. L’île est fragile. Si vous en prenez un seul en souvenir, 120 000 disparaîtront en un seul été. Aidez nous à protéger notre île : ne les emportez pas. »

 

En vous rendant sur l’île de Sein, vous pourrez admirer :

sans oublier la faune et la flore